• Ici un Percilia Angusta, une espèce locale de perche :

     

     

     

    La plaque fait 19 cm par 26 cm. Le fossile en lui même fait pas moins de 12 cm !

    Voici une vue plus rapprochée avec en comparaison le squelette d'une perche actuelle pour permettre à tout un chacun de bien visualiser les différentes parties fossilisées du poisson:

     

     

     

     


    L'état du squelette, lacunaire à l'arrière, laisse supposer que le poisson avait déja commencé sa décomposition quant a commencé le processus de fossilisation.

     

    Ces quelques vestiges fossiles vous ont permis de vous faire une idée de cet écosystème si particulier que l'on trouvait sur le site de l'actuel village de Menat il y 56 millions d'années. Enchâssé dans le cratère d'un volcan cet écosystème riche témoigne du foisonnement de la vie peu après la terrible extinction de masse qui marque la fin du Crétacé.


    votre commentaire
  • Pour mieux comprendre l'évolution je vous conseille ce documentaire très accessible et pédagogique. Ce documentaire a remporté en 2008 le Grand prix Pariscience qui récompense le meilleur film au festival international du film scientifique.

     

    Partie I:

    http://www.youtube.com/watch?v=vUpStDm6-Mo

     

    Partie II:

    http://www.youtube.com/watch?v=PqfZ_A4JzbI

     

    Partie III:

    http://www.youtube.com/watch?v=Pb1e5OY0VAQ

     

    Partie IV:

    http://www.youtube.com/watch?v=-mBeXqaIFkw

     

    Partie V:

    http://www.youtube.com/watch?v=tMOlk0wv6sA

     

    Partie VI:

    http://www.youtube.com/watch?v=f3alCOmc0gE

     

     


    votre commentaire
  •  

    Les échanges sont l’occasion pour les collectionneurs d’acquérir de nouvelles pièces, introuvables dans leur région de fouilles habituelles, et de faire découvrir les merveilles géologiques de leur secteur aux autres. Le tout, loin des aspects mercantilistes qui entourent souvent les collections. Avec mes découvertes personnelles, les échanges forment la majeure partie de ma collection, je vous propose ici différentes pièces, fossiles (Oligocène, Paléocène…) ou minérales (lussatite). Si l’une d’elle vous intéresse n’hésitez pas à me contacter (l’adresse électronique est à la fin de cette page).

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    - FOSSILES -
     
     

    Dents de Tricératops
     

    fossiles-de-triceratops_3330601-L
     

    Dent de tricératops du Crétacé supérieur de Hell Creek (70 à 65 Millions d’années) aux USA.
    Le Tricératops fait partie des dinosaures les plus connus du grand public, ce grand herbivore est comme son nom l’indique caractérisé par ses trois cornes. Une corne au-dessus de chaque œil, une troisième sur le museau, sont les véritables armes offensives de cet animal. Sa lourde collerette osseuse fait quant à elle office de véritable bouclier. Bien entendu le Tricératops était quadrupède, ses pattes courtes n’en faisaient pas un animal très rapide.  Ce n’est donc pas dans la fuite, mais bien dans le combat acharné, dans la charge frénétique, qu’il pouvait espérer son salut face aux grands prédateurs qui vivaient à la même époque tel que le Tyrannosaure.
    Son bec lui permettait de couper des plantes dures comme des fougères, des cycas ou des conifères que ses dents parvenaient à broyer. Mais il pouvait aussi se repaitre des plantes à fleurs qui font leur apparition au Crétacé.
    Héritier de la longue lignée des cératopsiens le Tricératops atteint une taille impressionnante de 5m au garrot pour 9m de long et pas moins de 5 tonnes ! On suppose qu’il vivait et se déplaçait en troupeau, ce qui lui apportait un gros avantage défensif. Le Triceratops ne disparu qu’il y a 65 millions d’années lors de la catastrophe de la fin du Crétacé qui extermina tous les dinosaures (si ce n’est les oiseaux).

    triceratops_horridus_zeusbox_com_h162011-1920x1200


     

     

     

    Dent de Mosasaurus du Crétacé marocain

     

    Mosasaurus
     

    *********************************************************************
     
    Coquilles d'oeuf d'oiseaux lacustres (Palaelodus ?)
    Oligocène français, Chattien.

     
     

     

    Les oiseaux lacustres type Palaelodus, proche des flamants et des grèbes, pondaient leurs œufs dans des nids installés sur les berges de lacs peu profonds, voire dans des nids flottants. Les coquilles d’œufs tombées dans l’eau ont été préservées, avec le reste de la petite faune et flore lacustre. 

     
     
     
     
    **************************************************************************************
     
    Oeuf de serpent de Bouxwiller (Lutétien)
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Dents de requins des faluns de Touraine:
     
     

    requins
     
     
     
     
     
    Stromatolithes de l'Oligocène:
     
    dsc01189
    S01
     
    Issus du même site de Limagne (63) que les coquilles d'oeufs ces stromatolithes sont les vestiges de structures marines formées par des cyanobactéries. La photographie donne une idée des pièces mais d'autres peuvent être éventuellement recherchées pour correspondre autant que possible à votre attente.
     
    stromatolites1
     
     
     
    *************************************************************************
    Gastéropodes Helix ramondi de l'Oligocène
     
     

    Ces helix ramondi de l’Oligocène proviennent de la mythique Mine des Rois (63), fermée depuis 1984. Ces petits gastéropodes vivaient sur les plantes émergées des rives d’un lac. Cet environnement lacustre a permis leur fossilisation dans une gangue calcaire. Parfois intact, parfois déformés ou brisés ces gastéropodes ont une belle coquille dont la blancheur tranche le dépôt de bitume naturel qui les recouvre parfois. Ce bitume naturel, issus de la décomposition d’organisme biologiques, est caractéristique du Massif Central.

     

    ************************************* 

    Vertèbre de poisson de l'Eocène

     

     
     
    ***********************************************************
     
    Vertèbre de dauphin du Miocène
     
     
     
     
    *********************************************************************************************************************
     
     
    - MINERAUX -
     
    mineraux
     
     
     
     
    Plus de minéraux disponibles à l'échange pour le moment.

     
     
    ******************************************************************************************************************************
     
     
     
     

    Je suis pour ma part intéressé par tout type de fossiles, par l’ambre (avec inclusions)…

    Faire offre à cette adresse:

    legrognardfp@wanadoo.fr


    3 commentaires
  •  
     

    Origine : Vaches noires, Viller s/ mer - Houlgate, Calvados (14).

    Espèce(s) :    Ammonite, Quenstedtoceras (lamberti ou messiaeni).

    Datation : Jurassique, Callovien inférieur (161,2 à164,7 Ma).


    Pièce obtenue par échange.


    Les aléas des la fossilisation ont fait que ces ammonites sont naturellement recouvertes d'une couche de pyrite (minéral composé de sulfure de fer)  qui leur donne leur aspect cuivré, métalisé.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires