• Au terme de plus de 300 millions d’années d’évolution les ammonites du Crétacé ont développées des adaptations originales. Parmi de nombreux exemples cette Crioceratite de Digne-les-Bains (Provence-Alpes-Côte d'Azur) est ce qu’on appelle une ammonite déroulée (l’enroulement n’est plus jointif). Certains estiment que cette disposition offrait aux crioceratites un avantage natatoire par rapport aux formes antérieures. On note également le développement d’un système défensif épineux sur toute la partie ventrale.


    votre commentaire
  •  
     

    Espèce : Ceratites nodosus

    ceratites

    Datation : Trias, Muschelkalk (-235 Ma à -245 Ma)

     

    Origine : Charmes (Vosges).

     

     

    Au Trias la famille des Ammonoidea qui a perdu la branche des  Goniatites dans la grande crise du Permien voit se développer celle des Ammonites, dont les Cératites sont alors un des principaux représentants. Le Muschelkalk est un dépôt sédimentaire qui semble s’être formé dans une mer peu profonde de quelques dizaines de centimètres à quelques centaines de mètres.  Les Ammonites prolifèrent dans les océans jusqu’à la crise écologique de la fin du Crétacé il y a 65 millions d’années.Une extinction après plus de 240 millions d’années d’existence et d’évolution laisse toujours songeur…

     

     

    cératite

    votre commentaire
  •  
     

    Trouvé à Arcey dans les Doubs voici un moule interne d’un Pseudaganides sp, autrement dit Nautiled’un Nautile (mollusque) qui côtoya les Ammonites dans les mers du Jurassique il y a 135 à 175 millions d’années. Les Nautiles possèdent des tentacules sans ventouse et une coquille spiralée composée de plusieurs loges. Seule la dernière loge est occupée par l’animal, les autres sont remplies d’un mélange de gaz et de liquide et les cloisons sont traversées par un siphon. Le Nautile se déplace en propulsant de l’eau, mais il peut aussi ramper sur une surface solide. Comment connait-on si bien cet animal ? Tout simplement parce que, contrairement aux Ammonites, les Nautiles ont survécu à la crise de la fin du Crétacé et vivent encore de nos jours dans l’océan Pacifique sans avoir subit d’énormes changements morphologiques depuis plus de 400 millions d’années !

     

     

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires