• Cainotherium de l'Oligocène

     

    Les Cainothéridés semblent apparaître au Ludien (environ -35 Ma) en Europe du Nord sous un climat tropical. Durant l’Oligocène le climat se refroidit un temps, entraînant la disparition de certaines espèces, avant de se réchauffer progressivement.  Le changement de climat fut loin d’être fatal à ce petit ruminant qui proliféra dans toute l’Europe et en particulier dans les plaines arides de Limagne (63). On trouvait là un paysage de savane et de lacs peu profonds au milieu des crocodiles, des rhinocéros, de divers rongeurs, d’oiseaux lacustres et de quelques prédateurs carnivores. Sa taille était approximativement celle d’un lapin, de même que l’allure générale. Sa dentition était proche de celle du cerf. Son ossature lui permettait la supination, c'est-à-dire qu’il pouvait à sa guise poser sa patte avant côté paume ou sur le revers. Ses pattes n’étaient pas munies de sabots comme beaucoup de ruminants mais de quatre doigts griffus. L’allure générale et les pattes peuvent faire penser à un écureuil capable de s’asseoir, de saisir sa nourriture et de faire sa toilette. L’analyse du crâne a permit d’établir qu’il avait une très bonne ouïe et donc très certainement des oreilles très développées. Le mystère demeure néanmoins quant à sa capacité à creuser des terriers ou à grimper aux arbres. Il y a 15 à 20 Ma, durant le Miocène, les Cainotherium disparaissent sans descendance connue.

     

    Oligocène

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :