• Dent de Spinosaure du Crétacé de Taouz (Maroc)

     

    Cette dent découverte à Taouz, au Sud-Ouest du Maroc, est celle d’un Spinosaurus. Le Spinosaure est un grand théropode du Crétacé (de l’Albien au Cénomanien, il y a environ 110 à 97 millions d’années) connu par quelques éléments de squelette qui ont permis la reconstitution théorique de l’animal avec une taille estimée de 15 à 18 mètres pour 5 à 6 mètres de haut et un poids de 12 à 19 tonnes. Les ossements découverts par Ernst Stromer, qui décrivit l’espèce en 1915, ont hélas été totalement détruit lors d’un raid aérien contre Munich durant la Seconde Guerre mondiale. Depuis, et notamment dans les années 1970’s, d’autres fossiles de Spinosaures furent découverts du côté de Taouz, puis par la suite en Tunisie, en Algérie, au Niger… Le dos du Spinosaure se caractérise par une hypertrophie des épines neurales des vertèbres dorsales, ce qui sous-entend la présence d’une crête dorsale. Le débat n’est pas clos quant à la nature de cette crête, certains comme Stromer estiment qu’il devait s’agir d’un voile de peau, mais pour d’autres comme Bailey il est aussi possible qu’il s’agisse d’une bosse de muscle. Cette hypertrophie des épines neurales des vertèbres dorsales est à l’origine du nom de ce dinosaure : « spina » signifiant « épine », et « sauros » bien entendu « reptile ».  L’autre caractéristique du Spinosaure est un crâne avec un museau très étroit qui n’est pas sans rappeler celui des crocodiles. La similitude porte également sur la forme des dents et très certainement sur le mode de vie. Tout porte à croire en effet que le Spinosaure était au moins en partie piscivore : des narines très en arrières près des orbites lui permettait de plonger le museau dans l’eau ou de nager sans être gêné. Ses dents coniques et faiblement dentelées, la finesse de son museau, plaident également pour un régime piscivore. Des écailles et dents de poissons attaqués par les stucs gastriques découverts dans l’estomac d’une espèce proche (Baryonyx) semblent valider cette hypothèse. Toutefois cela n’exclu pas d’autres modes d’alimentation, l’estomac du Baryonyx contenant également les restes d’un petit dinosaure (Iguanodon). On a également retrouvé une vertèbre de ptérosaure perforée par une dent de spinosaure. Une alimentation piscivore expliquerait aussi la surreprésentation dans cette région des grands carnivores par rapport aux grands herbivores : certains comme le Spinosaure avaient semblent-ils trouvés leur garde mangé dans une autre niche écologique. La technique de chasse de ce dinosaure reste encore mystérieuse, longtemps considéré comme un animal tout à fait terrestre on commence à le voir comme probablement semi-aquatique. A vrai dire on ne sait même pas s’il était bipède ou quadrupède, les deux hypothèses ont été soulevées et aucun membre postérieur ou antérieur n’ayant été découvert à ce jour il est impossible de trancher bien que la comparaison avec Baryonyx laisse penser que la bipédie est possible.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :