• Vertèbres d'Ichtyosaures du Jurassique français (Toarcien d'Airvault et d'Essey-lès-Nancy)

     

    Au Jurassique, et plus précisément durant le Toarcien(183 / 175 millions d’années environ), la France est entièrement immergée exception fait du Massif Armoricain, d’une partie du Nord et de quelques îles au niveau du Massif Central. Le climat est alors chaud et humide, de type tropical. Sur les îles dominent les dinosaures, les airs sont le domaine des ptérosaures et dans les mers pullulent des gastéropodes, des brachiopodes, des échinodermes et bien entendu de nombreux céphalopodes : bélemnites, nautiles et ammonites. Ces derniers ont permis le développement de grands prédateurs, des reptiles marins comme les plésiosaures ou les ichtyosaures. Bien que leur allure rappelle le dauphin, les ichtyosaures n’ont aucun lien de parenté avec eux.  D'ailleurs, les premiers sont des mammifères alors que les seconds sont des reptiles (ichtyosaure signifiant « poisson-lézard »). Les ichtyosaures apparaissent un peu avant les dinosaures, il y a environ 250 millions d’années, il s’agit de l’adaptation d’un reptile terrestre retourné à la vie marine. De ce fait, et contrairement aux poissons, les ichtyosaures respirent avec des poumons et doivent régulièrement monter à la surface pour prendre une bouffée d’air. Ce reptile marin était vivipare, il se nourrissait de bélemnites et d’ammonites. Bien que cela ne soit pas visible sur la photographie, il est intéressant de voir que la gangue de la  vertèbre venant d’Airvault (ci-dessus) renferme des fragments de ces deux espèces de mollusques qui lui servaient de garde-manger. On estime que certains ichtyosaures pouvaient traquer leur proie avec une relative vélocité, atteignant les 40 km/h. Celui-ci, trouvé à Airvault,  vivait en bordure de la grande île que l’on appelle « Terre armoricaine » : il chassait dans une zone de haut-fond (faible profondeur) hérissée d’écueils granitiques. On remarque que cette vertèbre est beaucoup plus grosse que celle découverte à Essey-lès-Nancy (ci-dessous), une différence de taille qui ne s’explique pas forcément que par l’âge de l’animal. En effet, l’ordre des ichtyosaures regroupe un grand nombre d’espèces diverses et variées avec un large éventail de tailles moyennes de un à dix mètres. Cette grande diversité n’empêchera toutefois pas l’extinction des ichtyosaures il y a environ 90 millions d’années pour des raisons encore mal connues (peut-être la concurrence d’autres prédateurs).

     
     

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :