• Reconstituer un paléo-environnement de l’Oligocène

    La découverte de quelques fossiles emprisonnés dans le calcaire depuis une vingtaine de millions d’années peut-elle nous permettre de reconstituer, même partiellement, un petit coin de l’Oligocène ? C’est ce que nous allons tenter en observant quelques fossiles sortis lors d’un sondage réalisé sous l’égide d’Eldonia.

    Nous nous arrêtons en premier lieu sur quelques invertébrés. Pour commencer, nous avons trouvé des spécimens non déterminés qui ne nous sont pas d’un grand secours si ce n’est qu’il nous indique déjà un environnement humide, lacustre, ce qui n’est déjà pas rien :

     

    Puis une planorbe :

     
     
     

    La planorbe est un mollusque mangeur d’algues que l’on retrouve essentiellement en milieu aquatique, en eau douce. Ce dernier sort néanmoins régulièrement pour respirer puisqu’il possède des poumons. Ce fossile à première vue négligeable nous conforte dans l’idée d’un environnement aquatique de type mare, petit lac…

    Viennent ensuite deux Limnées :

     
     
     

    La limnée est également un gastéropode aquatique se nourrissant d’algues et de bactéries, parfois de plantes, qu’elle trouve dans les eaux douces. Exactement comme la planorbe ses poumons l’obligent à remonter régulièrement à la surface pour respirer. Pour ce faire, elle monte le long des joncs. L’association des limnées et des planorbes semble donc confirmer la présence ici d’un environnement aquatique non salé et peu profond où l’on devait trouver des joncs. Cette hypothèse est rapidement étayée par la découverte d’empreintes de joncs laissées dans le calcaire :

     

     

    Chaque tache sphérique avec un point en son centre marque l’emplacement d’un jonc, et donc de la proximité des berges. Mais une surprise accompagne ces joncs : de petites coquilles qui semblent être des morceaux d’œufs d’oiseaux. Ce qui est rapidement confirmé par une coquille de plus grande taille :

     
     

    Nous avons bien là affaire à un œuf, très certainement d’oiseau, dont les coquilles ont été conservées sur les berges d’un lac ou d’une mare. Cette indication laisse penser à la présence d’oiseaux lacustres. Un nouveau fossile va permettre de confirmer cette idée : 

     
     

    Il s’agit ni plus ni moins que d’un petit os d’oiseau qui vient certifier la présence de ces derniers sur les berges, près des nids. Toutefois, le caractère très fragmentaire de cet os ne nous permettait pas d’en dire plus sur ces oiseaux d’eau. Heureusement, un dernier fossile pour le moins inattendu est venu couronner cette étude du biotope de l’Oligocène :

     

     

    Cet étrange fossile provient lui aussi d’un oiseau, il s’agit en fait d’un bec ! Contrairement au petit bout d’os fragmentaire, le bec est plus caractéristique et permet de s’avancer sur une identification. En l'occurrence, il s’agirait d’un bec de flamant, un oiseau d’eau comme nous nous y attendions. Bien qu’on ne puisse pas lui attribuer à coup sûr les œufs trouvés aux environs, on note que le flamant pond des œufs dans des nids de vase et de détritus végétaux. Il s’installe donc et couve sur les berges ce qui explique la présence des coquilles dans cet environnement. Le flamant trouvait également ici de quoi se nourrir. En effet le bec de ce dernier est muni de lamelles qui lui permettaient de filtrer l’eau et la vase. Il se nourrit des vers, des poissons, des insectes (sous leurs différentes formes incluant les œufs, les larves…) et aussi de mollusques ! On retombe donc là sur les premiers fossiles que nous avions observés, les planorbes et limnées, qui pouvaient être mangés par ce grand échassier. 

     
    biotope
     

    Pour compléter le tableau, il faut ajouter ce que l’on sait du climat de cette époque dans la région, un climat sec et encore relativement chaud, pouvant rappeler le climat de la savane africaine d’aujourd’hui.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :